Méthodes de fabrication des Nitrox

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Méthodes de fabrication

des mélanges Nitrox

La solution simple res­te l’injection d’oxy­gène à pression atmosphérique avec un mélangeur (stick) au niveau de l’aspiration d’air du compresseur pour gonfler les blocs jusqu’à 40% d’oxygène (Nx40), qu’ils soient nitrox –c’estàdire parfaitement dégraissés avec robinetterie verte compatible O2 pur ou pas… qu’importe. Le principe est un tube contenant une vrille pour l’écoulement turbulent des gaz qui les mélange. C’est tout simple: au démarrage du compresseur, vannes ouvertes, nous réglons le débit d’oxygène en entrée du stick jusqu’à ce que l’analyseur indique la teneur souhaitée pour le gonflage des blocs après le temps de stabilisation du mélange (15 à 20sec); 40% max. d’O2 étant donné que le mélange passe par le compresseur, sinon explosif. Cela permet un gonflage rapide, sans calcul, des blocs avec un fond de Nx40 ou Nx32 pour les plongées jusqu’à 30 ou 40m, et de vider totalement la bouteille B50 d’O2 (50L). C’est peu couteux: à partir de 400 l’ensemble cidessous (le stick, le manodétendeur avec vanne de laminage, et l’oxymètre) qui convient parfaitement aux petites installations, environ 2000 pour un mélangeur pro comme le modèle cidessus.

L’oxygène à la lyre
puis gonflage au compresseur

La lyre de transfert d’oxygène jusqu’à la pression voulue à partir d’une bouteille d’oxy­gène1, puis le gonflage du bloc au compresseur à 220bar pour l’appoint d’air, est le moyen couramment utilisé par les plongeurs, car économique et le seul permettant la fabrication d’un mélange nitrox déco à plus de 40% d’O2. L’inconvénient est la lenteur de remplissage d’O2 des blocs en raison du débit devant être absolument limité à 10bar/min pour se prémunir du coup de feu destructeur (explosion avec projection de métal en fusion et de gaz à plus de 1000°C) par compression adiabatique; des blocs qui doivent être Nitroxdégraissées avec une robinetterie spécifique pour le transvasement de l’O2 pur, et dont le remplissage d’air doit absolument s’effectuer via surfiltre en sortie du compresseur (environ 200 + 30 la cartouche de rechange) afin d’éliminer l’aérosol d’huile résiduelle qui, sinon, les souillerait avec risque d’explosion lié à la réactivité comburante de l’oxygène que l’on transfert pur. L’autre inconvénient est le délai d’attente de 6h afin que le mélange se stabilise (s’homogénéise) avant son contrôle et utilisation. Et l’impossibilité de vider totalement la bouteille d’oxygène lorsque les pressions s’équilibrent, à moins d’utiliser un mini surpresseur (booster) pour aspirer l’O2 résiduel et le comprimer vers la bouteille cible (très cher: environ 2000).

Par un filtre qui enlève
de l’azote à la prise d’air

À la différence du mélangeur O2 + air, le système à membrane semiperméa­ble permet le mélange suroxygéné en enlevant de l’azote à la prise d’air du compresseur. C’est en quel­que sorte un filtre séparateur (molécu­laire) d’oxygène et d’azote de l’air injecté sous pression de façon à pouvoir ajuster le débit d’azote dans le tube mélangeur O2 + N2 à pression atmosphérique en aval, et jouer ainsi sur la teneur en oxygène (40% max.) de l’air aspiré par le compresseur. Très couteuse (plus de 10000), cette lourde solution (30 à 75kg) n’est intéressante que pour les stations de gonflage importantes, d’autant qu’elle nécessite un second compresseur pour l’injection BP de l’air (5 à 10bar) ou, selon le modèle, une source d’air haute pression stocké dans des bouteilles tampons de 50L.

F.RENÉ

_________

1.Exemple, 40bar d’O2 (95bar au mano) + 125bar d’air (220bar) pour le gonflage Nx40 d’un bloc avec 55bar de Nx40 en fond de bouteille.

  • Article mis à jour le 21/04/2017
  • - Lu 6591 fois


  • Méthodes de fabrication des Nitrox
    4.6 28 votes

  • Vos appréciations 


  • Partagez cet article

    ©  LA PLONGÉE DANS TOUTE SA THÉORIE, 2018  − Tous droits réservés
    Reproduction intégrale ou partielle interdite, sauf à usage personnel

    Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
    Votre commentaire