L’équipement obligatoire des plongeurs

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’équipement obligatoire

pour plonger en milieu naturel ou en fosse

Pour porter la (ou les) bouteille(s), maintenir une flottabilité neutre tout au long de la plongée, être en mesure de remonter sans palmer un plongeur en difficulté, et servir de bouée en surface, chacun a obligation depuis 2012, tout comme les encadrants et les plongeurs autonomes, de disposer d’un gilet stabilisateur (une ‘stab’) pour plonger en milieu naturel ou dans une fosse de plus de 6m de profondeur (art.A322‑80 du Code du sport).

Le manomètre, ou une sonde reliée à l’ordinateur permettant la gestion d’air, est également obligatoire, y compris sur cha­que pony servant à la décompression, pour le contrôle d’autonomie au cours de la plongée.

Deux sources d’air au-delà de 20 m
et un ordinateur (ou tables) pour tous

Pour les plongées audelà de 20m de profondeur, le directeur de plongée doit veiller à ce que chaque plongeur encadré dispose du même équipement que celui exigé pour les plongeurs autonomes, à savoir:

Un détendeur avec un octopus, ou un second détendeur complet comme les encadrants (guides de palanquée, moniteurs), pour pouvoir porter assistance à un équipier en panne d’air (ou d’un autre gaz) sans partage d’embout;

Un ordinateur (ou un timerprofondimètre + tables) de façon à pouvoir gérer sa remontée (décompression) en sécurité et de manière autonome en cas de perte de palanquée. Aussi, pour tenir compte dans la détermination des paliers de l’azote résiduel des précédentes plongées qu’il a pu effectuer dans la journée, dans des palanquées différentes.

Quelle que soit la profondeur en milieu naturel, l’encadrant est pour sa part tenu de plonger avec un bloc à double sortie pour avoir deux détendeurs complets, non un octopus avec le détendeur principal, pour les besoins d’assistance d’un plongeur en panne d’air (ou d’un autre gaz) dans sa palanquée.

 

Un parachute de palier par palanquée

Chaque palanquée est tenue d’avoir un parachute (art.A322‑80) qu’elle doit déployer au(x) palier(s) pour prévenir le bateau en cas de retour en surface éloigné. Aussi par sécurité afin de signaler la présence de plongeurs aux bateaux risquant de circuler dans les parages. Son utilisateur veillera à le maintenir déployé jusqu’à ce que le bateau de plongée fasse route dans sa direction, le temps pour lui de le replier en prenant soin d’enrouler son bout autour afin de le hisser à bord sans risque de se coincer à l’échelle, aux boucles de ses palmes ou à la robinetterie d’un camarade. Et surtout par sécurité en raison du danger du bout qui flotte, vous savez… les 10m de ficelle que certains se complaisent à avoir sur leur parachute pour la plongée à l’air! Danger car risquant de s’enrouler autour du moyeu de l’hélice lorsque le pilote néglige de se mettre au point mort au moment de la remontée à bord des plongeurs… avec toutes les conséquences qu’on imagine quand on tient son parachute et son plomb avec un tour mort autour de la main, sans se soucier du bout qui traine dans l’eau…

Pourquoi un seul parachute ?

Pourquoi un seul parachute par palan­quée? Dans le sens où il est important qu’un seul plongeur tire son parachute, comme le guide qui encadre ses plongeurs. Non le cirque que font certaines palanquées d’autonomes où chacun sort le sien en ignorant la règle des deux parachutes accolés qui signifie une demande d’assistance au bateau déclenchant la mise en place d’une ligne de décompression de secours… jusqu’à se faire sévèrement sermonner par le pilote excédé par leur manège

F.RENÉ
  • Article mis à jour le 01/10/2017
  • - Lu 4815 fois


  • L’équipement obligatoire des plongeurs
    4.4 71 votes

  • Vos appréciations 


  • Partagez cet article

    ©  LA PLONGÉE DANS TOUTE SA THÉORIE, 2018  − Tous droits réservés
    Reproduction intégrale ou partielle interdite, sauf à usage personnel

    Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
    Votre commentaire