Contrôles obligatoires des bouteilles

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les contrôles obligatoires

des bouteilles de plongée

TOUT comme l’UCPA, les centres de plongée bénéficient d’un régime dérogatoire leur permettant de repousser à six ans l’in­tervalle de requalification obligatoire (anciennement la réépreu­ve) de leurs bouteilles et des bouteilles personnel­les inscrites sur le registre du club ou dans la base de données fédérale FFESSM de leurs visites d’inspection (base de données référençant plus de 89000 bouteilles de plongée et tampons dans les clubs fédéraux et les structures commerciales agréées, consultable en ligne sur Tiv.ffessm.fr pour s’informer de leurs inspections/ requalifications, et imprimer les attestations). Un délai rallongé, sinon tous les deux  ans, à condition qu’elles soient inspectées chaque année par leur(s) technicien(s) TIV ou, à défaut, par une société habilitée par l’État1 (non un simple magasin de plongée qui n’a qu’un rôle intermédiaire) pour le service d’inspection visuelle qu’elle facture environ 35, et de requalification des bouteil­les.

L’épreuves hydraulique
de requalification tous les six ans

Les opérations de requalification, qui coutent environ 55 avec le démontageremontage de la bouteille, ou moins cher en fonction du nombre de bouteilles présentées, consis­tent à:

Vérifier que la bouteille a bien fait l’objet d’ins­pections annuelles (contrôle des attesta­tions d’inspection);

Inspecter l’état externe (coups et traces d’oxy­dation) et l’intérieur (la présence de rouil­le, d’huile, etc.) via un système d’endoscope;

Contrôler le filetage de la bouteille et de son robinet, le jeu dans leur assemblage ainsi que l’état fonctionnel du robinet;

Contrôler, si nécessaire, l’épaisseur au moyen d’une sonde de mesure à ultrasons;

 avant l’épreuve hydraulique de quelques minutes à 1,5fois la pression maximale de service (1,5200, 230 ou 300bar selon la bouteille) afin de vérifier sa résistance; un gonflage hydraulique (non à l’air comprimé) car sans danger de souffle d’explosion en cas d’éclatement. Les bouteilles non rejetées auront gravé, au voisinage de leur marquage réglementaire sur l’ogive (fabricant, année de fabrication, n° de série, pression de service et d’épreuve, capacité, poids, gaz pouvant être contenu, etc.), l’année et le mois de leur requalification, suivis du poinçon de l’État dit à la tête de cheval, afin d’assurer aux stations de gonflage le respect de leur conformité, ainsi que lors des contrôles des centres de plongée. Est également remise au club demandeur l’attestation de requalification de ses bouteilles reprenant leur numéro de série et de leur robinet contrôlé.

… et visite d’inspection chaque année

Pour la réqualification tous les six ans seulement, conformément à l’arrêté du 20 novem­bre 2017 (art.18) et aux dispositions relatives à l’inspection périodique des bouteilles métalliques de plongée (décision BSERR n°15-106 du 8décem­bre2015 faisant référence au cahier des charges initié et coordonné par la FFESSM), il faut qu’elles soient inspectées au moins chaque année par une personne ayant une qualification reconnue pour déceler les défauts susceptibles d’être rencontrés et en apprécier la gravité. Ce sont les personnes qualifiées Techniciens en inspection visuelle (TIV) qui en ont la charge au sein des centres de plongée fédéraux ou non (plus de 11000 TIV sont actuellement actifs à la FFESSM). Cette qualification leur est délivrée à l’is­sue d’une formation d’un ou deux jours portant sur les aspects légaux, techniques et pratiques des inspections périodiques à réaliser sur les bouteilles. Ces journées de formation se déroulent au sein de la FFESSM et FSGT pour les licenciés (prix moyen de 65), et sont proposées par certaines sociétés agréées pour l’inspec­tion /requalification des bouteilles et la formation avec certification TIV des professionnels tels que les mem­bres de l’ANMP (l’Association nationale des moniteurs de plongée).

S’ajoute un recyclage obligatoire de six heures minimum tous les cinq ans pour permettre aux TIV de réactualiser leurs acquis de façon permanente: non seulement leurs connaissances réglementaires, mais aussi pour consolider les compétences techniques, optimiser l’ergonomie et l’efficacité de leurs inspections. Son coût est d’environ 25 en stage fédéral. Le justificatif du maintien de leurs compétences est également exigé au cas où ils n’auraient pas inspecté de bouteilles pendant deux ans, ou suffisamment (au moins cinq inspections /an), les obligeant à suivre une formation dite de réactivation.

L’inspection périodique engage la responsabilité du TIV dès lors qu’il déclare la bouteille bonne pour le service par la délivrance de l’attestation d’inspection (ou imprimable) dont il est signataire.

Sa visite d’inspection consiste à l’examen général de la bouteille: traces de chocs, éclats de peinture, cloques et /ou corrosion qui justifient, ou pas, un traitement de rénovation nécessitant un sablage de mise à nu et une nouvelle peinture (une couche d’apprêt époxy et deux couches de peinture polyuréthane) après la pellicule de métallisation au zinc (shoopage) qui assure une protection anticorrosion de l’acier. Cette rénovation externe coute environ 60. Il démonte sa robinetterie pour l’inspection du filetage et, au besoin, la révision qui consiste à son démontage complet pour le nettoyage des pièces (dégraissage, détartrage), le changement du clapet et de tous les joints toriques. L’inspection interne de la bouteille vise à déceler toute trace de corrosion qui oblige un grenaillage (environ 35) et au contrôle d’épaisseur dans certains cas. Un nettoyage avec un dégraissant alimentaire, puis séchage à l’air chaud après rinçage à l’eau, peut s’avérer nécessaire avant remontage de son robinet et gonflage

Renseignements:
www.anmp-plongee.com/tiv
https://tiv.ffessm.fr

F.RENÉ

_________

1.Société ayant l’agrément de la DREAL (ex-service des Mines) pour l’inspection et la requalification périodique des bouteilles de plongée, de l’ARI des pompiers (leur Appareil respiratoire isolant), de paintball, d’oxygène, GPL, des extincteurs, des réservoirs tampons des compresseurs, etc.

  • Article mis à jour le 03/06/2020
  • - Lu 10159 fois


  • Contrôles obligatoires des bouteilles
    4.5 42 votes

  • Vos appréciations 


  • Partagez cet article

    ©  LA PLONGÉE DANS TOUTE SA THÉORIE, 2020  − Tous droits réservés
    Reproduction intégrale ou partielle interdite, sauf à usage personnel

    Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

    2 commentaires

    1. Article tout à fait pertinent, concis et précis… Une demande d’éclairage sémantique : pourquoi de la réépreuve, nous sommes passés à la requalification ?

    2. Brevet d’Etat, je suis tombé sur votre site il y a quelques temps, et la lecture de votre livre (version numérique) est un régal. Bravo pour la qualité de l’ouvrage.

    Votre commentaire